• Passion animaux

Un retour à la case départ pour les cerfs de la Ville de Longueuil


C’est un retour à la case départ pour la Ville de Longueuil ainsi que pour les cerfs du parc Michel-Chartrand. En effet, l’envoi d’un certificat de bons soins pour permettre de transférer les cerfs a été refusé par l’Université de Montréal, c’est ce qu’a indiqué jeudi dernier le service d’urgence dédié aux animaux, Sauvetage Animal Rescue.


« Ce matin (jeudi dernier), notre équipe a reçu le verdict défavorable pour l’émission du certificat de bons soins par l’Université de Montréal pour capturer et transférer les 15 chevreuils du parc Michel-Chartrand, visés par l’abattage », peut-on ainsi lire dans une publication sur la page Facebook de l’association.





« L’émission de ce certificat est un préalable à la délivrance d’un permis SEG du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, nécessaire pour procéder à la capture des animaux », a précisé Sauvetage Animal Rescue.


Diverses raisons ont mené au refus du protocole que l’association animalière avait soumis. Elle a d’ailleurs donné plus de détails à ce sujet.


« Certains arguments, dont la date de l’opération (délai fixé par la Ville de Longueuil) ou l’utilisation de certains médicaments ont notamment soulevé des questionnements qui empêchaient l’émission du certificat ».


Face à ce refus, l’association Sauvetage Animal Rescue a mentionné qu’elle souhaitait soumettre une deuxième demande auprès du comité universitaire en apportant évidemment quelques modifications suite aux arguments précédents.


L’organisme a d’ailleurs contacté l’avocate Anne-France Goldwater, elle qui avait auparavant menacé, en novembre dernier, la Ville de Longueuil ainsi que le gouvernement québécois d’aller en cour pour stopper l’abattage des cerfs.


« Nous cumulons, à l’heure actuelle, plus de 150 heures de bénévolat, sans compter les heures de nos vétérinaires pour leur recherche, leurs pistes de solution afin de mener à terme cette mission. Nous trouvons que ce processus bureaucratique est excessivement lourd », ont déploré les bénévoles dans leur communiqué.


Totalement dédiée dans ce projet de protection des cerfs, l’association est déterminée à continuer jusqu’au bout.


Puisque le dossier sur les cerfs de Longueuil n’est pas encore terminé, soyez sûr que nous allons vous tenir au courant de l'avancée de la situation.

---------

Écrit par Williams Casavant

Source : Le Journal de Montréal

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now