• Passion animaux

Soins coûteux pour animaux : le dilemme des propriétaires en temps de pandémie


Avec la venue de la COVID-19 durant les derniers mois, la perte de revenu engendré par celle-ci place les propriétaires d’animaux de compagnie dans une situation bien délicate lorsqu’ils doivent se confronter aux soins coûteux du vétérinaire. 

Ayant perdu presque 40% de leurs revenus, certaines familles sont coincées dans un dilemme cornélien lorsqu’il est question de la gestion de leur argent. Payer les coûts élevés en soins pour son animal ou subvenir au besoin financier de sa famille pour la semaine ?

C’est le cas de madame Dina Morgan et de son chat Dobby qui s’est fracturé la mâchoire jeudi dernier. Uniquement pour la radiographie et la sonde d’alimentation semi-permanente, le coût s’est élevé à près de 6 000$. 

Une intervention chirurgicale au coût de 8 000$ pourrait aussi être nécessaire pour l’animal. 

« Je n'avais même pas d'argent pour l'épicerie ce week-end. Nous avons vraiment du mal à nous en sortir », dit-elle.

En moyenne, les Britanno-Colombiens ont dépensé 1 159 $ pour la santé de leurs animaux en 2019. La moyenne nationale était de 872 $, selon l'Association canadienne des médecins vétérinaires. Une opération chirurgicale d’urgence peut coûter plus de 10 000 $.

Afin d’éviter que l’animal soit abandonné ou euthanasié, certains vétérinaires peuvent offrir un traitement minimal plutôt qu’une procédure optimale. 

« Cela cause du stress à de nombreux vétérinaires. Nous aimons nous assurer que l'animal reçoit les meilleurs soins possible », explique Marco Veenis, qui siège au conseil d'administration de l'Association canadienne des médecins vétérinaires.


----------

Écrit par Williams Casavant

Source : Radio-Canada

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now