• Passion animaux

New York interdit le dégriffage des chats

Mis à jour : juin 29


Écrit par : Williams Casavant


Le 23 juillet dernier, New York devient le premier État américain à interdire la pratique du dégriffage des chats. Elle est d’ailleurs déjà interdite dans quelques villes comme Denver, San Francisco et Los Angeles.


Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État de New York a mentionné dans un communiqué que « [l]e dégriffage est une opération cruelle et douloureuse qui peut entraîner des problèmes physiques et comportementaux pour des animaux sans défense». Il a également ajouté « [qu’] en interdisant cette pratique archaïque, nous nous assurons que les animaux ne subiront plus ces interventions inhumaines et superflues».

Cependant, il est inscrit dans le communiqué que le dégriffage reste possible pour des raisons médicinales et lorsque la santé du chat est en danger uniquement.

L’association de défense des animaux, PETA, a même crié « Victoire! » sur Twitter.

Selon la représentante de Manhattan, l’élue démocrate Linda Rosenthal, la loi émise par le gouverneur de New York devrait servir d’exemple pour les autres États américains.


Le dégriffage, aussi appelé onyxectomie, consiste à l’amputation de la troisième phalange des doigts d’orteils du chat pour ainsi lui priver de ses griffes. Une pratique souvent considérée comme étant cruelle et inutile par de nombreux vétérinaires et défenseurs des animaux.

L’organisation vétérinaire la plus prestigieuse de New York s’était opposée à l’adoption de la loi, mentionnant que l’option du dégriffage devrait être utilisée en dernier recours pour les chats griffant sans arrêt les humains et les meubles.

L’Association américaine des vétérinaires (AVMA) a publié des chiffres datés de 2017 et 2018, démontrant que 25% des foyers aux États-Unis possédaient au moins un chat, soit plus de 30 millions de félins. Un chiffre énorme lorsqu’on sait que 25% des chats domestiques aux États-Unis et au Canada sont dégriffés.

Il est bon de savoir que cette pratique est déjà interdite dans la plupart des pays d’Europe, dont la France.

Quelques provinces canadiennes ont aussi interdit cette pratique, mais pas encore le Québec. Cependant, plusieurs vétérinaires et cliniques d’ici ont toutefois arrêté d’entreprendre ses pratiques.


Vous pouvez retrouver la publication du gouverneur de New York sur son site internet en cliquant ici (En anglais seulement).

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now