Macabre découverte de chats décapités à Pointe-Claire



Plusieurs corps de chats décapités potentiellement par un individu à Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île de Montréal, inquiètent particulièrement les citoyens du secteur.


Récemment, une citoyenne, Robin Grace, a expliqué sur la page Facebook « Lost and found pets of the West Island » avoir fait la macabre découverte des corps de chat décapités, et ce, pour une troisième semaine de suite sur le chemin du bord du lac, près de l’avenue Bowling Green. La citoyenne aurait trouvé les chats grâce à « un tuyau de ciment au bord de l’eau ».

« Je ne peux pas être certaine, mais je crains que quelqu’un tue des chats. C’est la troisième semaine de suite que je trouve un chat décapité. Aujourd’hui [ce 22 mai], il y en avait deux côtes à côte à la même place », a-t-elle écrit samedi.


Robin Grace a expliqué s’être demandé si elle imaginait des choses. Après avoir découvert et signalé le corps du premier chat à la sécurité publique de Pointe-Claire, la femme a été choquée de constater qu’il y avait toujours un chat décapité sur place la semaine suivante. Toutefois, la sécurité publique a confirmé avoir ramassé la dépouille du premier félin.


La citoyenne est alors retournée sur les lieux samedi pour s’en assurer elle-même. « C’est alors que j’ai vu deux corps très différents. [...] Les chats semblaient avoir été déposés côte à côte et n’avaient plus de tête », a-t-elle ajouté dans une entrevue lundi.


Plusieurs résidents des environs ont réagi à la publication Facebook de la dame en pointant le fait que plusieurs chats ont été portés disparus récemment dans l’ouest de l’île de Montréal durant la même période.


Robin Glance conclut sa publication en invitant les citoyens à être prudent et surtout très vigilants : « Au début, je pensais que cela pouvait être un accident ou des animaux sauvages, mais la façon dont les têtes ont été enlevées, je pense que c’est peu probable. Je suis profondément bouleversée. Veuillez garder un œil sur vos chats ».


Le Service de police de la Ville de Montréal a indiqué être au courant de la situation et suivre le dossier de près, sans toutefois pouvoir offrir plus de détails sur cette histoire pour le moment.


---------

Écrit par Mel-Lyna Cadieux

Sources : Journal de Montréal et Narcity

81 vues0 commentaire