Les ours du Canada


Nous pouvons retrouver au Canada une faune riche et impressionnante. Ces merveilles de la nature comptent des animaux plus intrigants les uns que les autres, mais certains se sont fait une place de choix dans notre culture.

Dans cet article, il sera ici question d’en apprendre davantage sur les types d’ours que nous retrouvons au Canada, des créatures emblématiques faisant partie de la culture de plusieurs peuples.


L’ours noir



Ce membre de la famille des ours a généralement un pelage noir, mais il peut être également brun, cannelle, bleu-noir ou même blanc. Le mâle adulte pèse environ 135 kg (297 lb), et la femelle, beaucoup plus petite, pèse en moyenne 71 kg (154 lb).


Contrairement à la croyance populaire, l’ours noir n’est pas un véritable animal hivernant. Comme de nombreux petits mammifères hivernant, il n’a pas besoin de se nourrir ni de déféquer, mais il peut se réveiller et errer pendant de courtes périodes durant les mois d’hiver si le temps se réchauffe plus qu'à l'habitude.


Où vit cette espèce?

Cette espèce occupe environ 60% de la superficie de son aire de répartition historique en Amérique du Nord, qui s’étend du nord du Canada jusqu’au Mexique. Dans les régions sauvages, il est normalement actif de l’aube au crépuscule, mais lorsqu’il vit à proximité de l’homme, il est plutôt nocturne afin d’éviter les contacts avec l’être humain.


Le Grizzly

Le grizzly est l’un des mammifères les plus puissants et les plus impressionnants d’Amérique du Nord. Il peut courir à une vitesse de 45 kilomètres à l’heure et peser de 100 à 400 kilogrammes (220 à 880 livres).

Où vit cette espèce?

Plus de la moitié des 26 000 grizzlys du Canada vivent en Colombie-Britannique, tandis que le reste se trouve en Alberta et dans les trois territoires. Leur aire de répartition s’étend du niveau de la mer jusqu’aux milieux alpins de haute altitude. Les forêts pluviales côtières tempérées, les prairies sèches, la forêt boréale, la toundra alpine et la toundra arctique comptent parmi ses nombreux habitats.

Ours blanc (polaire)

L’ours blanc, aussi nommé ours polaire, est non seulement la plus grande espèce d’ours, il est également le plus grand carnivore terrestre. Les mâles peuvent peser jusqu’à 800 kg et atteindre 2,8 m de longueur. Les femelles peuvent quant à elles peser jusqu’à 400 kg et mesurer 2,5 m de longueur.


La tête de l’ours blanc se distingue avec sa forme plutôt ovale et un long museau se terminant par une truffe noire. Sa fourrure épaisse et imperméable est jaune ou blanchâtre en été et blanche le reste de l’année. Elle recouvre même les coussinets de ses pattes, les isolant et leur procurant une meilleure adhérence pour marcher sur la neige et la glace.


Ce carnivore féroce possède des pattes robustes un peu palmées et dotées de griffes acérées qu'il utilise pour nager, grimper, creuser la neige et la glace, et détruire les tanières des phoques et les chasser.


Où vit cette espèce?

L’ours blanc est réparti dans tout l’Arctique, soit en Alaska, au Canada, au Groenland, en Norvège et en Russie. Au Canada, il habite les régions couvertes par les glaces, et ce, du Yukon et de la mer de Beaufort (à l’ouest) au Labrador (à l’est), et du nord de l’île d’Ellesmere au sud de la baie James.





Les deux tiers de la population mondiale d’ours blancs se trouvent au Canada. Son habitat le plus méridional se trouve également au Canada, soit le long de la baie James, en Ontario.

Cet ours se déplace habituellement sur les côtes et dans les chenaux, entre les nombreuses îles de l’Arctique. Son habitat change selon les saisons. Dans les régions où la banquise fond, au milieu ou à la fin de l’été, il ira occuper les rivages pendant deux à quatre mois. Durant cette période, ses réserves de graisse lui permettent de survivre. À l’automne, il revient sur la banquise, un milieu dont il dépend grandement pour chasser, se déplacer et se reproduire.

Le saviez-vous?

L’ours, qu’il soit noir, brun ou blanc, est le symbole par excellence de la nature sauvage canadienne et est très présent dans les cultures inuites et amérindiennes. On le retrouve entre autres sur les plaques d’immatriculation des voitures au nord-ouest du Canada et sur les pièces de 2 dollars.

----------

Écrit par Mel-Lyna Cadieux

Source: Conservation de la nature Canada

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now