Le ralentissement / l’arrêt du transit chez le lapin

Mis à jour : juin 29


Écrit par : Mel-Lyna Cadieux


Le ralentissement ou l’arrêt du transit chez le lapin est un problème assez fréquemment rencontré par les propriétaires de lapins, ce qui en fait la cause #1 de consultation. Dès l’apparition des premiers symptômes, il est important d’amener le lapin chez un vétérinaire le plus rapidement possible, car ce problème peut entraîner une dégradation rapide de l’état général du lapin et même sa mort en quelques heures seulement.


Les symptômes

Étant en général assez faciles à remarquer, les premiers symptômes du ralentissement ou de l’arrêt du transit sont les suivants :

  • Le refus de s’alimenter

  • Absence de selles ou diminution du nombre de celles-ci

  • Le lapin adopte une position inhabituelle et semble contracté

  • Parfois, le lapin grincera des dents

Lors d’un ralentissement du transit, la dégradation de l’état du lapin se fera de manière progressive. Il vous sera donc possible d’observer une diminution de la taille et du nombre de selles ainsi qu’une perte d’appétit graduelle. Lors d’un arrêt de transit, votre lapin cessera complètement de s’alimenter et de faire des selles. Peu importe que l’arrêt du transit digestif soit progressif ou brutal, il peut être fatal pour le lapin dans les deux cas. Il est alors très important d’être à l’affut du moindre changement dans le comportement de votre lapin et son mode de vie afin d’agir rapidement.


Les causes

Plusieurs causes peuvent expliquer un ralentissement du transit chez le lapin. Ses principales causes sont les suivantes :

  • Manque d’exercice (ex. : confinement en cage)

  • Alimentation trop pauvre en fibres et en eau (ex. : alimentation de mauvaise qualité achetée en magasin, pas de foin ni de légumes dans son régime alimentaire)

Il est donc très important d’offrir à votre lapin plusieurs heures d’exercice physique libre dans la maison chaque jour afin de lui permettre de bouger et de dépenser toute son énergie. Il n’est malheureusement pas rare de voir des propriétaires de lapins les confiner en cage durant toute leur vie, n’étant pas au courant de l’importance de leur offrir plusieurs heures de sorties.


En ce qui concerne l’alimentation, plusieurs nourritures vendues en magasin ne sont pas équilibrées et adaptées aux besoins du lapin, tel que son besoin de fibres et d’eau. Il est donc fortement conseillé de se tourner vers une alimentation naturelle qui saura lui apporter ces bienfaits. Il faudra entre autres composer son régime alimentaire de foins ainsi que de verdure, qui sont indispensables à son bien-être. Prenez note que les friandises vendues en magasin, très souvent riches en sucre et en miel, favorisent également la prolifération des bactéries dans le système digestif du lapin, ce qui entraine la formation de gaz.


Plusieurs autres causes peuvent aussi expliquer un ralentissement du transit digestif chez le lapin, dont :

  • Ingestion de corps étranger

  • Ingestion d’un aliment toxique

  • Problème urinaire

  • Problème respiratoire

  • Problème dentaire

  • Ingestion de poils lors de la mue

Une grande douleur accompagnant plusieurs de ces problèmes de santé entraîne souvent une anorexie susceptible d’aboutir à un ralentissement du transit digestif si aucun traitement n’est administré. De plus, un problème dentaire empêchera le lapin de s’alimenter correctement.


L’importante ingestion de poils en période de mue, causant la présence inhabituelle de poils sous forme de masse solide au niveau de l'estomac, que nous appelons trichobézoard, favorise aussi les ralentissements. Ce phénomène est visible particulièrement si le lapin a une alimentation inadéquate comme expliquée ci-haut. L’un des signes précurseurs est la présence de crottes en chapelet, tel que nous pouvons le voir sur l’image ci-contre. Un brossage régulier ainsi que des pastilles de papaye permettent de limiter ce problème, surtout chez les lapins angoras qui ont un pelage très épais et long.



Traitements

Bien entendu, à l’apparition de ces symptômes il faut absolument prendre rendez-vous en urgence chez le vétérinaire. En attendant le rendez-vous, vous devez : 

  • Encourager votre lapin à boire de l’eau ou lui donner à l’aide d’une seringue s’il refuse d’en boire

  • Encourager votre lapin à manger du foin Sortir votre lapin afin de lui faire faire un peu d’exercice (le laisser en liberté dans la maison, le sortir dans le jardin, etc.)

  • Retirer les granulés si celles-ci font partie de l’alimentation de votre lapin

N’oubliez-pas, faire un suivi serré de l’état de votre lapin est loins d’être une option, c’est une nécessité afin d’assurer son bien-être et qui sait, peut-être même pour lui sauver la vie!

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now