Le Centre animalier du Haut-Saint-Laurent : Un projet d’envergure pour les animaux de la région


Entrevue avec Karine Jacques, initiatrice du projet.

D’où t’es venue l’idée de créer le Centre animalier du Haut-Saint-Laurent?


Passionnée des chiens, j’ai commencé à faire des formations en premiers soins pour animaux et en comportement canin. Comme je suis dans une région rurale et qu’il n’y a aucune ressource animale, j’ai décidé d’utiliser mes connaissances en apportant un Centre animalier qui regroupe plusieurs services en matière animale pour la région.



Quelles sont les plus grandes lacunes de la région en matière de gestion animalière ?


Il y a beaucoup de problèmes de chats errants dans les municipalités urbaines, mais les municipalités n’ont pas d’argent à investir dans ce problème. Il faut aussi se mettre dans le contexte agricole de la région. Ici, des chats de grange errants, il y en a dans chaque bâtiment agricole. Ils viennent, partent et finissent par perdre des batailles contre plus gros et fort qu'eux. Donc ce problème n'intéresse pas vraiment les cantons ruraux du secteur sans noyaux villageois et ils sont nombreux. C'est surtout un problème urbain et il ne reste plus grand joueur dans la MRC. C'est sûrement une des raisons pourquoi une majorité n'a pas d'intérêt à y mettre de l'argent, un Canton comme Elgin a un budget de 600 000$. C'est peu et ça doit être identique pour les autres Cantons. La dépense pour la MRC doit aller dans du concret pour tous, un parc, une fête, un service social. Les animaux en zone agricole, les citoyens et les animaux sauvages s'en occupent.

Quelles personnes / groupes ont été rencontrées afin de présenter le projet ? Ont-ils montré un intérêt face à celui-ci ?


Nous avons rencontré certaines municipalités qui ont de l’intérêt, mais tout dépendant du coût et d’autres qui n’ont aucun intérêt car c’est un milieu agricole. Nous avons rencontré des vétérinaires qui sont conscients du problème, mais n’ont pas assez d'effectifs pour s’impliquer dans le projet. Nous avons rencontré Rémi Pelletier de la Corporation de développement communautaire qui trouve le projet très intéressant. J’ai rencontré le député de la CAQ Claire Isabelle pour présenter le projet. Elle est consciente de la problématique, mais trouve cela dispendieux. Nous avions débuté des démarches avec le CLD qui a malheureusement été fermé.

Quel travail a été fait jusqu’à présent sur le projet ?


Un groupe Facebook (Animaux/perdu/trouvé Haut-Saint-Laurent) a été créé ainsi qu'un site web et une page Facebook pour le refuge. Un conseil d’administration a aussi été créé. Nous avions commencé à organiser des activités de financements jusqu’à ce que le COVID nous arrête. Nous avons créé une entente avec un vétérinaire qui est un peu loin, mais nous avons de bons prix pour la stérilisation des chats. Je suis famille d'accueil pour 2 chats qui sont en adoption et j’ai trouvé une écurie qui prend soin des chats pour la maman des deux chats qui est très sauvage.

Quels services seraient offerts par le centre animalier ?


Pour les municipalités :

➢Prise en charge des animaux perdus, abandonnés, blessés ou errants;

➢ Inspection et vérification des conformités de chenils sur demande;

➢ Nettoyage d’incidents (animaux morts);

➢ Programme de contrôle des chats errants;

➢ Prise en charge d’animaux en provenance de chenils clandestins ou autres;

➢ Enregistrement des chiens et des chats;

➢ Patrouille du territoire avec du personnel en uniforme et un véhicule clairement identifié;

➢ Interventions faisant suite à des plaintes formulées par les citoyens;

➢ Service d’urgence et de sauvetage;

➢ Rapport mensuel des activités;

➢ Interventions faisant suite à un non-respect des règlements municipaux;

➢ Inspection de tout endroit public ou privé ayant pour but de constater si les règlements municipaux sont respectés sur demande.

➢ Assistance aux organismes fédéraux pour le bien-être animal.

Pour les citoyens :

➢Prise en charge des animaux perdus, abandonnés, blessés ou errants;

➢ Avis de recherche pour les animaux ayant été portés disparus;

➢ Programme d’adoption personnalisé;

➢ Programme de contrôle des chats errants;

➢ Enregistrement des chiens et des chats de chaque municipalité;

➢ Clinique de micropuçage;

➢ Service d’urgence et de sauvetage;

➢ Service de sensibilisation et activités dans la communauté;

➢ Chroniques éducatives publiées sur notre site Web et réseaux sociaux;

➢ Boutique pour bien partir avec l’animal adopté;

➢ Friperie d’article usagé pour animaux à faible coût.

➢ Service de transport pour les citoyens qui n’ont pas de véhicule pour se déplacer chez le vétérinaire.

En quoi le projet se démarquera-t-il des autres en matière de bien-être animal ?


Certaines municipalités font affaire avec des SPCA extérieures. Nous, nous serons au coeur de la région offrant un centre multi-services en matière animale. Nous voulons travailler proche des municipalités et des citoyens.

Combien d’animaux pourraient idéalement être hébergés par le refuge ? Quels protocoles seraient mis en place pour offrir le plus de chance possible aux animaux ?


Nous aimerions avoir une cinquantaine de places pour les chats et entre 10 et 15 de places pour les chiens. Nous aimerions aussi former du partenariat avec d’autres refuges et mettre en place un réseau de famille d'accueil pour les animaux qui auront subi certaine chirurgie et pour qui le stresse d’un refuge de serait pas l’idéal.

Quelles sont les prochaines étapes pour l’avancement du projet ?

Nous travaillons notre plan d’affaires et cherchons activement un emplacement.

Est-ce qu’un travail de sensibilisation des citoyens est envisagé concernant leurs responsabilités face aux animaux de compagnie ?

S’impliquer dans la communauté est un volet primordial de notre mission de protection des animaux de compagnie.

Visite dans les écoles

Nous irons gratuitement dans les écoles primaires et secondaires des municipalités de la région du Haut-Saint-Laurent. Notre visite aura pour but de sensibiliser les enfants au bien-être animal et d’en faire de parfaits adoptants. Selon les groupes d’âge, nous abordons divers sujets comme :

  • Les bienfaits associés aux animaux de compagnie

  • Les responsabilités associées aux animaux de compagnie

  • Les enjeux rencontrés dans les refuges : stérilisation, abandon, identification

  • La prévention des morsures


Kiosque dans les événements

Chaque été, nous serons présents aux événements organisés par nos villes comme le Marché Fermier, la foire d’Ormstown et Huntingdon, etc. C’est une belle occasion de vous rencontrer et de répondre à vos questions sur les animaux et les activités du refuge.

Bénévolat avec organismes communautaires

Nous offrirons aux organismes communautaires de la région un service de bénévolat adapté à leurs besoins. À titre d’exemple: le bénévolat peut permettre à des personnes handicapées physiquement, mentalement ou en réadaptation de développer des habiletés comme respecter des consignes et un horaire.


Programme de stérilisation ciblée

Nous offrirons une clinique de stérilisation à prix modique pour les chats des citoyens à faible revenu de nos villes partenaires. En plus de venir en aide aux familles et à leurs animaux, ce programme contribue à réduire la population de chats errants.



Pour en savoir plus sur l’avancement du projet, consultez la page Facebook du Centre animalier du Haut-Saint-Laurent ainsi que leur site internet.


————-

Entrevue réalisée par : Mel-Lyna Cadieux

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now