• Passion animaux

La différence entre un lièvre et un lapin


Il vous est peut-être déjà arrivé lors de votre randonnée quotidienne de voir un magnifique petit lapin gambadant gaiement dans la forêt. Vous ne le savez probablement pas, mais cet animal aux longues oreilles n’était pas un lapin, mais plutôt un lièvre.

C’est en raison de cette erreur trop répandue que nous allons observer dans cet article les nombreuses différences entre un lapin et un lièvre.





Des morphologies différentes

L’une des premières différences que nous pouvons constater, c’est que les pattes arrière du lièvre sont plus longues. En effet, celui-ci peut atteindre une vitesse allant jusqu’à 80 km/h à comparer au maigre 40 km/h du lapin.

Les performances de saut sont aussi différentes entre les deux animaux. Environ deux mètres de hauteur pour le lièvre, contre un mètre pour le lapin.


Leur mode de déplacement est aussi bien différent. Le lièvre se déplace d’une façon beaucoup plus fluide et rapide que son congénère qui se déplace grâce à de petits bonds saccadés.

Une autre différence physique entre les deux individus est les oreilles. Chez le lièvre, elles sont plus longues que sa tête, et pour les lièvres d’Europe, leurs pointes sont noires.

Le poids varie évidemment entre le lapin et le lièvre, mais en prenant déjà en compte la disparité de poids entre les différentes races de lapins (on peut passer d’un individu à 400 g et un autre à 10 kg), il n’est peut-être pas totalement nécessaire de s’attarder sur le sujet.

Les différents modes de vie

Dans les différences entre le lapin et le lièvre, les relations sociales sont grandement différentes. En effet, même si le lièvre est une espèce sociable en général, il va plutôt vivre seul ou en couple, comparé au lapin qui va plutôt vivre en groupe.

Chez le lapin, il vit dans un terrier creusé dans la terre, alors que son congénère vit dans un nid directement sur le sol, que l’on appelle gîte. Il est d’ailleurs plus nomade, devant changer souvent d’habitation.


Le lièvre d’Europe ne montre jamais de signe territorial, alors que le lapin peut délimiter un territoire grâce à des jets d’urine et de crottes. Par rapport à leur physionomie, le lapin ne se déplace que de quelques centaines de mètres de son habitation à comparer du lièvre qui parcourt beaucoup plus de distance.

La différence d’habitat et de mode de vie peut être facilement visible sur les progénitures des deux animaux. En effet, les levrauts (petits du lièvre) naissent avec de la fourrure et son capable de régler leur propre maintien de leur température ainsi que de se camoufler pour échapper aux prédateurs. Ils se déplacent bien assez vite de plusieurs mètres autour du gîte et a à peine 5 semaines, sont complètement indépendants.


De leur côté les lapereaux (petits du lapin) naissent complètement nus et aveugles. Avant de se débrouiller seuls, ils doivent rester cachés dans le nid et être allaités par leur mère pendant plusieurs semaines.





---------

Écrit par Williams Casavant

41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now