L'olfaction chez le chat


Nous savons que le sens de l’odorat chez le chien est très développé. Mais qu’en est-il du chat? Ce sens est plutôt méconnu. Pourtant, l’olfaction chez le chat est extrêmement importante et a plusieurs fonctions. Ce sens sert à chasser, se nourrir, communiquer et se reproduire!


La chasse et la nourriture

Pour la chasse, son sens de l’odorat très développé pourra aider à savoir où sont ses proies. Le chat ne piste pas ses proies en tant que tel. Il ne sentira pas les traces d’une souris, mais il sentira sa source d’approvisionnement de nourriture et pourra donc la chasser.


En ce qui a trait à sa nourriture, le chat pourra la détecter assez facilement et la chercher. C’est pour cela qu’il est intéressant d’utiliser ce sens avec notre chat domestiqué. Nous pouvons lui faire des parcours de « chasse aux trésors » en cachant ses gâteries préférées dans la maison, afin qu’il les trouve. Cela lui offrira une activité qui utilise son sens de l’odorat et le divertit. Nous pouvons aussi lui faire une boîte à odeurs, en y mettant des items sécuritaires qui l’amèneront à sentir : du gazon, des feuilles d’arbres, de l’herbe à chat, du matatabi, etc.

La complexité et la puissance de la communication chimique

Pour la communication, cela se passe de façon chimique. Le chat sent ses phéromones ou celles des autres et cela lui apporteront beaucoup d’informations. Les phéromones sont une substance chimique qui peut se comparer à des hormones. Elles sont perceptibles que dans leur espèce et peuvent durer dans le temps. Le chat a plusieurs types de phéromones, qui n’ont pas toutes la même signification. Elles sont déposées par différentes glandes : autour de la base de la queue, sacs anaux, glandes des joues, autour de la bouche, au-dessus des oreilles, aux coussinets plantaires, salive, urines et selles.

Afin de les « sentir », le chat a un organe spécial qui se situe au niveau du palet; l’organe de Jacobson. Les phéromones sont analysées à ce niveau; c’est un peu comme si le chat goutait les odeurs. Souvent, lorsque le chat sent des phéromones, il demeura la gueule entre ouverte. Il est très important d’être à l’affût de ce concept, car votre chat pourrait réagir aux phéromones des chats extérieurs, et uriner à cet endroit, par exemple. Il pourrait aussi y réagir positivement, en utilisant les phéromones qui envoient des signaux plus positifs et moins réactifs.

La réaction de flehmen, une inspiration buccale qui permettra aux phéromones de sensibiliser l'organe de Jacobson.

C’est aussi par les phéromones que les chats non stérilisés pourront détecter s’il y a un chat ou une chatte en période de reproduction dans leur environnement. Ces phéromones sont alors attractives pour chacun. La seule façon de faire diminuer cette réactivité est la stérilisation. Le chat pourra quand même réagir aux phéromones, mais plus de façon sexuelle. Un sens à ne pas oublier! Vous pouvez maintenant comprendre une partie très importante de l’univers de votre chat. Il vit certainement dans un monde d’odeur, bien plus que l’humain. N’oubliez pas cela, et utilisez-le de façon positive pour améliorer la qualité de vie de votre chat!


---------

Écrit par : Laurence Grondin

Consultante en comportement félin

www.felinegood.ca

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now