Importance de la stérilisation : Le miracle de Noël de Jack, et le sauvetage in extremis de Georgia

Mis à jour : juin 29

Écrit par : Marie-Douce Bélanger

L'Amie des animaux défavorisés du Québec

En tant que fondatrice d’un organisme d’aide aux animaux, je constate plusieurs croient que la stérilisation ne sert qu’à empêcher la reproduction. Que si leur animal n’est pas en contact avec un autre du sexe opposé, c’est inutile. Pourtant, elle évite aussi une infection de l’utérus (pyomètre), et réduit grandement les risques de cancer et de problèmes de santé méconnus.


Dernièrement, mon organisme a sauvé la vie de deux chiens, Jack et Georgia. Voici leur histoire.

JACK


Jack souffrait d’une hernie rectale et n’était pas capable de faire ses besoins normalement. Il devait forcer environ 20 minutes, et cela le faisait souffrir chaque fois. Le vétérinaire soupçonne que le fait qu’il n’était pas stérilisé a joué un rôle. Ce n’est pas une conséquence aussi fréquente que les cancers et infections, mais cela peut se produire. Pour quiconque, la chirurgie dont il avait désespérément besoin aurait coûté environ 1300$, mais grâce au rabais octroyé à certains organismes, la facture a été réduite à 715$. Comme l’organisme n’avait pas cette somme, nous avons accepté qu’il se tourne vers un organisme ayant plus de visibilité pour lancer une campagne de financement en ligne. À nos yeux, peu importe qui obtient la « notoriété » d’avoir sauvé ce chien, l’important est tout simplement qu’il soit sauvé. Cependant, grâce à la mobilisation de généreux donateurs, nous avons réussi à amasser la somme nécessaire pour payer la chirurgie.


C’était une chirurgie très délicate, mais seulement 14 jours plus tard, il n’était plus ce petit chien souffrant. Il était actif, remuait la queue, et, je dois l’admettre, se donnait un peu en spectacle pour attirer l’attention. Cela faisait vraiment plaisir à voir. Il n’avait plus cet air triste de la première photo, il semblait heureux, comme tout chien devrait l’être.

GEORGIA


Quant à Georgia, ce fut une véritable urgence. Elle devait être stérilisée en avril, le rendez-vous était déjà fixé, mais entre-temps sa maîtresse nous a contacté car sa chienne avait des difficultés respiratoires et ne mangeait presque plus. Le vétérinaire a aussi noté que son ventre était tendu, signe de douleur, mais comme le budget était limité, il a priorisé une radiographie pour voir la cause des problèmes respiratoires. Ce vétérinaire a pris une décision qui paraît peu importante, mais qui a littéralement sauvé la vie de la chienne : il a fait une radio un peu plus large pour essayer de voir un peu ce qui se passait au niveau du ventre.


Le verdict est alors tombé : un pyomètre qu’on appelle « fermé », ce qui est très dangereux car normalement on soupçonne le pyomètre grâce à des écoulements, mais ces derniers ne se produisent pas en cas de pyomètre fermé, au contraire, le pus s’accumule à l’intérieur. C’est cela qui causait les problèmes respiratoires et d’appétit en appuyant contre les autres organes. Heureusement, on a eu une place en chirurgie dès le lendemain matin. À la fin du délai de convalescence de 14 jours, Georgia avait recommencé à manger ses croquettes et semblait en forme. Si le vétérinaire s’était contenté de simplement prendre une radiographie « standard » des poumons, on n’aurait jamais détecté le problème et la chienne serait sûrement décédée. Alors si jamais ce vétérinaire, que je ne peux nommer, lit ceci, on vous remercie énormément.

Plusieurs diront ici que les gens qui n’ont pas d’argent ne devraient pas avoir d’animal. Je demanderais à ces personnes de lire l’autre article que j’ai signé, intitulé Facture salée et préjugés, qui se conclut ainsi : Un animal devrait-il, privé de soins, souffrir et mourir parce qu’on désapprouve la volonté de son maître d’en avoir un ? Poser la question, c’est y répondre…

///





Si suite à la lecture de ces deux articles vous souhaitez faire un don pour aider L’Amie des animaux défavorisés du Québec à poursuivre sa mission, vous pouvez vous rendre sur notre site web :

www.maindanslapatte.org

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now