Furet… Oui, mais à quel prix ?

Mis à jour : sept. 18


Il court il court le furet !

Les furets sont domestiqués depuis plus de 2000 ans. Ils appartiennent à la famille des mustélidés, la même que celle des loutres. L'ancêtre sauvage du furet domestique est un putois. Selon un examen des chromosomes, ce serait le putois européen (Mustela putorius) le grand gagnant,ayant 40 chromosomes comme le furet domestique (Mustela putorius furo).


Putois d'Europe

Les furets sont devenus des animaux de compagnies populaires à la fin des années 1960. La domestication a entraîné des changements physiologiques et comportementaux. Le putois est un animal très solitaire et très territorial, alors que le furet domestique est très social et grégaire. À la base, le furet domestique a été élevé pour chasser le lapin. Il devait donc être souvent manipulé, donc ils ne devaient pas être craintifs ni peureux en présence de l'homme contrairement au putois. Les hybrides putois / furets ont d'ailleurs gardé le côté sauvage du putois et sont vraiment intenses. Ils sont plus enclins à mordre, ont constamment besoin d'être dégourdis, sont très indépendants, mais sont super intelligents. Quelqu'un qui entraîne bien un hybride peut voir ses efforts récompensés.


Furets domestiques


Il y a trois types de furets domestiques : les furets américains, les furets européens et les furets vrais canadiens. Et il y a deux types d'élevage : les élevages intensifs et les élevages professionnels.


Les élevages intensifs se font dans les usines, où le rendement et la production sont tout ce qui compte. Beaucoup trop d'animaux dans de petits espaces; insalubrité; entassement; peu de place pour bouger, ce qui entraîne des malformations et des complications en tout genre. Les furets sont élevés pour l'originalité et l'exotisme de leur pelage. Attention, un pelage dit de fantaisie (souvent plusieurs couleurs mélangées) dit aussi plus de risques de troubles génétiques. Il n'y a aucun respect pour l'animal, il n'est qu'une marchandise. Ces élevages intensifs apportent également une consanguinité accrue. Il s'ensuit donc des problèmes génétiques qui occasionnent un lot de malformations congénitales et de troubles génétiques.


Un trouble fréquent est le syndrome de Waardenberg. Le symptôme de Waardenberg fonctionne sur un spectre au même titre que l'autisme. C'est un trouble de la crête neurale qui entraîne un développement incomplet dans le système nerveux, dans le système digestif et dans les os. Ce symptôme est souvent représenté chez les furets par de grandes quantités de marques blanches sur différentes parties du corps. Le furet peut développer des symptômes : crâne large et plat, yeux plus larges et fixés plus bas, défauts crâniens, retard mental, manque de compétences sociales, démarche anormale, surdité. Ces symptômes ont été démontrés chez des furets atteints du symptôme de Waardenberg. Par contre, cela ne veut pas dire nécessairement que les furets ayant ces symptômes souffrent du Waardenberg.


Crâne large et plat, yeux larges

Dans les usines, les jeunes furets (kits) sont arrachés beaucoup trop jeunes à leur maman. Leurs glandes anales sont extraites et on les stérilise vers 4-6 semaines. L'ablation des glandes anales est totalement inutile puisque ce ne sont pas elles qui sont responsables de l'odeur corporelle du furet ; ce sont les glandes sébacées. Ces opérations effectuées à un trop jeune âge entraînent des problèmes de maladies surrénales et des problèmes de santé importants. Dans les usines (moulins à furets), il y a les Marshall Farms à New-York, les Vrais canadiens (RC), Vallée du chemin (PV), les furets de l'usine du Manitoba et les furets de Hagen. Soit les furets américains, canadiens et européens.



Usines à furets


Furets américains (Marshall Farms)

La Marshall Farm à New-York est le plus grand éleveur de furets aux États-Unis. La plupart des animaleries au Canada vendent des furets Marshall.

  • Deux points bleus tatoués dans l'oreille;

  • Assez petits;

  • Reproduits pour être très dociles, très soumis et anti-morsures;

  • Fort taux de consanguinité;

  • Fragiles;

  • Très sujets au syndrome de Waardenberg et aux maladies surrénales;

  • Espérance de vie moindre, soit entre 5-8 ans;

  • Tendance à avoir un crâne et yeux plus larges;

  • Moins intelligents;

  • Plusieurs coloris ''exotiques'' de pelage, de marquage, de motifs, de masques, de nez.

Furets canadiens

Vrai Canadien (RC)

  • Barre noire tatouée dans l'oreille;

  • Plus gros que les marshall;

  • Petites boules de poil très énergiques et très intelligentes;

  • Tendance à mordre;

  • Savent résoudre des problèmes minimes comme aller chercher et cacher des jouets;

  • Excellents grimpeurs;

  • Besoin de beaucoup de stimulation pour les garder en alerte, tendance à mordre plus fréquemment s'ils s'ennuient;

  • Entraînement plus ardu, car on doit s'armer de patience et les conditionner à ne pas mordre;

  • Capacité à établir un lien de confiance, fidélité;

  • Plus sujets aux maladies cardiaques et aux problèmes de cœur;

  • Différents coloris exotiques.

Vallée du chemin (PV)

  • Aucun marquage sur l'oreille;

  • Plus gros que Marshall;

  • Très énergiques et très intelligents;

  • Mâles très doux et femelles plus agressives et territoriales;

  • Mordent plus souvent, plus fréquemment et avec plus de force que les RC;

  • Ne tolèrent pas bien la discipline;

  • Demandent beaucoup de liberté et de distractions;

  • Ne tolère pas d'être mis en cage trop longtemps ou trop souvent;

  • Sujets aux maladies cardiaques et au syndrome de Waardenberg;

  • Différentes colorations exotiques.

Usine du Manitoba

  • H vert tatoué sur l'oreille;

  • Tendance très dominante et chacun a sa propre attitude;

  • Les femelles sont alpha;

  • Tendance à mordre;

  • Problèmes respiratoires, maladies surrénales;

  • Différentes colorations exotiques.

Les furets de Hagen

  • H noir ou une barre bleue tatouée dans l'oreille;

  • Comportement, taille varient.


Éleveurs

  • Aucun marquage;

  • Santé génétique des parents et reproductions surveillées;

  • Consanguinité très rare, sinon inexistante;

  • Reproduction entre les individus les plus sains possible;

  • Les furets reproducteurs d'élevage professionnels viennent d'éleveurs privés. Ils ont une forte musculature et sont plus vigoureux en comparaison des furets d'usines, ce qui permet d'obtenir des rejetons plus forts;

  • Bébés furets souvent manipulés, complètement sevrés avant de partir et pas séparés de leur mère, ce qui leur aide à développer un comportement sain;

  • Furets en meilleure santé, plus libres, plus sociaux, plus heureux, plus aptes et plus forts autant mentalement que physiquement;

  • Espérance de vie augmentée;

  • Très intelligents, très amusants et capable de résoudre des problèmes;

  • Coloris naturels : champagne, sable, albinos.

Furets européens

  • Furet mieux traité, élevage professionnel;

  • Vaccinés et micropucés;

  • Ablation des glandes anales interdite;

  • Stérilisation chirurgicale tardive. Souvent remplacée par un implant hormonal, ce qui diminue grandement les risques de maladies surrénales.

  • Espérance de vie nettement supérieure que le furet américain, soit environ 15 ans;

  • Grandes tailles, plus longs, plus larges avec le visage plus court;

  • Sont souvent des hybrides du putois;

  • Poils courts, mais peuvent être à poils longs ou angoras;

  • Très intelligents, actifs et intenses;

  • Couleurs naturelles : sable, aussi champagne et albinos;

  • Reproducteurs souvent importés au Canada par les éleveurs professionnels.


Refuges


Meilleure option pour ne pas encourager les usines à furets ET le furet sauvé n'en sera que plus reconnaissant. Difficiles d'avoir des antécédents sur le furet, mais souvent déjà éduqués.


---------

Écrit par Alexie Pageau

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7152318/

https://holisticferretforum.com/about-ferrets/where-to-get-a-ferret/ferret-mills-and breeders/

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now