Des rencontres pour limiter les abandons d'animaux durant la pandémie

Mis à jour : juin 29


Écrit par : Mel-Lyna Cadieux


Obligée de mettre en place des «rencontres d’abandon sur rendez-vous » pour limiter les allées et venues dans le refuge, la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Montréal est satisfaite de voir plusieurs propriétaires revenir sur leur décision après avoir pris connaissance des solutions existantes.

«En prenant le temps de discuter avec les gens, on les aide souvent à trouver des alternatives » souligne la directrice générale, Élise Desaulniers. « Par exemple, si quelqu’un a des ennuis financiers, on va le diriger vers des banques alimentaires où on sait qu’il y a de la nourriture pour animaux».  


Le contexte s’est avéré idéal pour instaurer des « rencontres d’abandon », une idée que l’organisme voulait mettre en place depuis un moment pour sensibiliser les propriétaires d'animaux. «La clé du succès, c’est de limiter les arrivées. La pire chose qui peut survenir à un animal, c’est de se retrouver dans un refuge», affirme-t-elle. 

Malheureusement, bien des propriétaires ne connaissent pas toutes les ressources qui sont à leur disposition et qui pourraient faire en sorte que ceux-ci soient en mesure de garder leur animal. Avec la mise en place d'un programme de prévention comme celui-ci, plusieurs abandons pourront certainement être évités, ce qui est une belle réussite pour le refuge.



© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now