Découvert des restes d’un perroquet géant en Nouvelle-Zélande

Mis à jour : juin 29


Écrit par : Williams Casavant


Selon une étude publiée dans la revue Biology Letters de la Royal Society, une équipe de paléontologues ont trouvé les restes de ce perroquet géant qu’ils ont baptisés « Hercule inexpectatus ». Cet animal préhistorique mesurait environ un mètre et pouvait peser jusqu’à 7 kilogrammes. L’étude de ses ossements a démontré qu’il vivait il y a de cela 19 millions d’années.


Nommé en l’honneur du puissant héros grec, Hercule était immense pour un perroquet et le plus imposant de sa catégorie.


Le conservateur en chef au Musée de Canterbury, Paul Scofield, expliqué que l’oiseau préhistorique ne pouvait probablement pas voler en raison de sa taille imposante tout comme le kakapo, un autre perroquet géant toujours vivant en Nouvelle-Zélande. Hercule a d’ailleurs démontré des similitudes au niveau physique avec ce dernier.


C’est l’étude des os d’une patte retrouvés en 2008 qui a permis de faire la corrélation entre les ossements déjà découverts et la nouvelle trouvaille de ce mois d’août 2019. M. Scofield mentionne même également que « [l] » idée qu’il puisse s’agir d’un perroquet géant ne nous avait pas effleuré […] nous pensions à une sorte d’aigle, jusqu’à ce que nous les examinions à nouveau ».


La Nouvelle-Zélande accueille aussi un autre gros perroquet de son vivant, le kakapo. Cette espèce maintenant en voie de disparition était, jusqu’à la découverte récente d’Hercule, le perroquet le plus grand du monde.


Avec les constatations physiques de l’oiseau, les chercheurs pensent que le bec de celui-ci était suffisamment gros et puissant pour ouvrir tout ce qu’il souhaitait. Son alimentation n’était donc pas uniquement composée de fruit, comme nous pouvons les associer au perroquet de nos jours. Il pouvait également s’attaquer à des animaux, et possiblement même d’autres perroquets.


Toutefois, même s’il peut sembler être un prédateur efficace, les paléontologues pensent que le perroquet géant n’était pas totalement en sécurité. Il est fortement possible que les ancêtres des crocodiles ou encore des aigles géants, ayant vécu là il y a quelques millions d’années, pouvaient attaquer Hercule et ses petits.

17 vues

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now