Comment la douleur peut affecter les comportements de votre chat?


La douleur chez le chat est vraiment sous-estimée. Elle cause des réactions défensives de votre félin qui pourraient sembler illogiques pour vous. Si vous vous posez la question "pourquoi il fait ça", "Il n’a jamais fait ça", cela devrait déjà vous mettre la puce à l’oreille. La douleur amène aussi du stress constant sur le corps, et vous pourriez voir des changements de comportements généraux, comme changement de sa routine, se cache plus et souvent, a moins de contacts physiques avec son humain, langage corporel différent, est plus irritable, etc. Elle peut aussi amener des changements spécifiques comme l’arrêt de l’utilisation des litières et faire ses besoins à des endroits inappropriés ou des attaques ou morsures. Lorsque votre chat a une démarche bizarre, il est facile de voir qu’il a mal. Cependant, de la douleur chronique et constante, comme de l’inflammation intestinale, des douleurs d’estomac, de l’arthrite, ne sont pas toujours perceptibles aussi facilement. Il faut savoir que biologiquement, le chat est un animal chasseur solitaire. Comme il est seul pour se débrouiller, il est bâti à ne pas démontrer sa faiblesse à ses prédateurs. Ils seront donc des maîtres dans l’art de cacher leur douleur. À nous d’être attentifs aux autres éléments mentionnés plus haut. De plus, si votre chat a des douleurs, il vivra nécessairement du stress. S’il vit beaucoup de stress, cela peut déclencher d’autres douleurs ou problématiques médicales. Il est donc urgent de consulter un vétérinaire lorsque vous avez un doute. Il en va de même avec les chats en refuge. Certains chats sont jugés "agressifs". Avant de penser travailler leurs comportements pour être adoptables, il faut absolument enlever toutes problématiques reliées à la douleur. Un des cas les plus fréquents est la douleur reliée à la bouche. Les chats errants ont des bouches en très mauvais état. Une fois les soins nécessaires apportés, le chat peut changer radicalement de comportement ou sinon, être prêt à relaxer et travailler sa socialisation. Si nous ne lui apportons pas les soins, le chat n’aura jamais la chance d’être disposé à s’améliorer au niveau comportemental.


Vous connaissez votre animal, et vous pouvez être attentif aux petits signes et changements au courant de sa vie. Il vous le démontra à sa façon, dans la subtilité. Lorsque vous avez un doute, consultez rapidement. Cela évitera d’aggraver la situation et diminuera les complications médicales, qui seront plus dispendieuses.

---------

Écrit par : Laurence Grondin

Consultante en comportement félin

www.felinegood.ca

31 vues0 commentaire

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now