Comment agir pacifiquement contre l’industrie de la fourrure


En août, la Maison Simons s’est engagée à ne plus distribuer de fourrure animale, suivie quelques mois plus tard par l’enseigne Winners. Ces compagnies emboîtent le pas à plusieurs autres, qui, souvent sous la pression des activistes pour les droits des animaux, ont enfin choisi de bannir le fruit d’un procédé extrêmement cruel et douloureux.


Rien qu’au Canada, il y a encore chaque année plus de 3 millions d’animaux détenus dans des conditions déplorables et tués précocement pour que leur peau serve de textile. Imaginez ce chiffre étendu à l’échelle mondiale… Mais c’est aussi pour cette raison que la moindre victoire des défenseurs des droits animaliers dans ce domaine mérite d’être soulignée!


Heureusement pour les animaux et l’environnement, la fourrure synthétique gagne du terrain, et de nombreuses alternatives de textiles vegan commencent également à se répandre dans le marché de la mode - on pense notamment à l’utilisation des fibres d’asclépiade ainsi qu’aux cuirs issus de pelures de fruit. De grands noms de la mode comme Jean-Paul Gauthier ont même décidé de ne plus utiliser que de la fourrure recyclée afin de ne pas soutenir les fermes d’élevage. Bien que ce ne soit pas la solution ultime, il est intéressant de constater un début de prise de conscience dans ce milieu.


À l’échelle du consommateur, il existe plusieurs façons d’agir pour ne pas soutenir cette industrie :

  • La liste des marques de grande distribution (comme Zara ou H&M), qui offrent des options d’habillement sans cruauté se retrouve ici. Vous y trouverez également des conseils (en anglais) pour savoir comment décrypter les étiquettes afin d’être certain de ne pas avoir affaire à un composé d’origine animale.


  • Si vous cherchez des marques de souliers et de vêtements certifiés sans cruauté, le blogue Vivre sans cruauté devrait vous fournir l’information que vous cherchez. En plus, plusieurs marques canadiennes y sont mentionnées!


  • Et à une échelle plus locale, le bien-être animal est également une préoccupation pour la marque haut de gamme Matt and Nat et pour l’enseigne Noize connue notamment pour ses chauds manteaux d’hiver.


Vous pouvez également suivre l’actualité d’organismes comme la Humane Society International et prendre quelques secondes pour signer les pétitions demandant aux enseignes d’abandonner l’exploitation des peaux, fourrures et duvets.


---------

Écrit par Claire Karimpour

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 par Magazine Passion animaux

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now